Partagez|
avatar
Roland d'Outremer
Messages : 17
Date d'inscription : 20/01/2016
MessageSujet: Chronique de Roland d'Outremer Lun 18 Juil - 12:56
Chroniques de Roland d'Outremer

Avant la Terre Sainte
Lorsque Eude de Vildoine revint de Croisade en 1010, c'était non seulement les bras chargés d'or mais aussi accompagné d'une jeune femme au teint mât est d'un nourrisson.
Le Baron avait eu une romance en Terre Sainte dont était né un enfant doublement bâtard, issu d'une union illégitime et d'un croisement honteux entre un seigneur d'Occident et une roturière Sanlar.
Le secret de la naissance de Roland fût bien gardé pendant des années, mais l'histoire inventé par le Baron Eude ne trompait personne, l'enfant ressemblait trop à son père, bien plus que ses fils légitimes, mise à part qu'il avait la peau quelque peu hâlée.

Roland grandit avec sa mère dans le château de Vildoine, subissant la haine de la Baronne et de ses demi-frères.
Malgré cela il eut une enfance relativement heureuse, grâce notamment à la bienveillance de son père, secrètement très amoureux de la jeune Sanlar qu'il avait rencontré en Terre Sainte. Il reçu la meilleur éducation qui soit, avec maîtres d'armes et précepteurs, mais bien vite, Roland montra plus d'allant pour l'art militaire que littéraire, ce qui poussa son père à l'emmener avec lui lors de ses campagnes dès son plus jeune age. Ainsi, Roland participa à plusieurs guerre et mena sa première bataille à 16 ans.

A la mort du Baron, survenue quelques années après la mort de la mère de Roland, le secret de la naissance du bâtard fût révélé. Ses frères craignant d'être spoliés complotèrent contre lui, obligeant Roland à quitter le château familiale.
Ils lui ordonnèrent de prendre la croix et de servir Dieu comme l'avait fait leur père. Roland n'eut pas d'autres choix, mais il savait très bien que son avenir été condamné en Occident. Il prépara son pèlerinage et embarqua sur un navire au côté de son ami d'enfance, Raymond de Lully.

Sa mère lui souvent parlait de l'Orient et lui avait apprit quelques rudiments de langue Sanlar, qu'il a en parti oublié. Il est loin d'être un homme de lettre, c'est avant tout un guerrier grossier, aimant boire, baiser et surtout se battre. Mais il n'est pas dénué de toute intelligence pour autant et sait faire preuve de ruse. On lui a souvent reproché son manque de piété, ce qui étonna tout le monde lorsqu'il prit la croix sans rechigner. Ce qu'ils ne savaient pas c'est que Roland est quelqu'un de très ambitieux qui entend bien faire fortune en Terre Sainte.

Chronique de Roland d'Outremer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je souffre de bordelisme chronique et de flemingite aigue. [JAKE]
» [Alexandre Ruiz] "La chronique d'Alexandre Ruiz"
» Chronique de voyage d'un albinos.
» La chronique effrayante de Lucy ~
» Chronique Vampire Masquerade : "City of Black Miracles" (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rex Bellator :: Encyclopédie :: Chroniques-