Partagez|
avatar
Armarius
Messages : 373
Date d'inscription : 12/01/2016
MessageSujet: Apostolisme Mer 7 Déc - 13:15


Apostolisme

L'Apostolisme est une religion monothéiste descendante de la religion des Sélènes et diffusée en Occident par des prêtres exilés appelés Apôtres.
C'est la religion majoritaire en Occident, professée par tous les Croisés.
Son symbole est la croix triple.

Croyances
Les Apôtres

Les Apôtres sont les prêtres Sélènes exilés en Occident suite au pillage du pays de la  Terre Sainte par la Grande Horde nomade, qui convertirent les tribus barbares.
On les compte au nombre de 42, mais ce chiffre peut varier selon les traditions.

Selon la tradition apostolique, Dieu aurait envoyé un Ange prévenir les prêtres Sélènes de l'arrivée de la Grande Horde et du pillage du pays. Il leur dit qu'à l'Ouest, derrière l'océan infinie, se trouvait un continent inconnu sur lequel son peuple pourrait se sauver.
La révélation créa un schisme entre les prêtres, certains y adhérèrent et d'autres la repoussèrent, préférant rester sur leur terre et ne croyant pas à la défaite des leurs face à la Grande Horde. Beaucoup ne croyaient pas à l'Occident et craignaient le voyage sur l'Océan infinie. Ainsi, seul quelques prêtres partirent.

Après un très long voyage, les exilés trouvèrent le continent que Dieu leur avait promis.
Ils firent la connaissance de plusieurs peuples de barbares qu'ils entreprirent de convertir en fondant plusieurs plusieurs Eglises à travers le continent.
Leurs prédications rencontra un très vif succès et en quelques siècles la majorité de l'Occident sera convertit au culte du Triagrammaton.

Écritures saintes
Après leur installation en Occident, les Apôtres entreprirent de réécrire les mythes des Sélènes.
Ils écrivirent de nombreux textes chacun de leur côté, racontant la naissance de l'univers, la création de l'homme, l'histoire des Rois Néphilims, la destruction de la Grande Horde et l'exil des Apôtres. D'autres racontèrent les mystères du culte, les règles de vie, les prières.

Après le Premier Concile, les conciles suivant s'affairèrent à rassembler les textes pour créer les Cantos. L'Octodoxie décréta le canon des textes, en choisissant ceux qui convenaient et en rejetant les autres.
Les Cantos devinrent le livre sacré des Apostoliques.

Il existe différentes formes des Cantos, composés différemment. Le canon Octodoxe est le plus répandu, mais d'autres existes. Ces derniers sont condamnés par l'Eglise qui les détruit systématiquement et punis leurs possesseurs.

Culte
Les 3 sacrements
Les sacrements sont au nombre de 3 et représentent pour les fidèles les 3 étapes de leur vie : la naissance, le passage de l'enfance à l'age adulte, puis la mort.
Elles sont le prétexte de grandes fêtes, surtout chez les nobles et principalement dans les familles royales.
Seuls les prêtres sont habilités par l'Eglise à célébrer les 3 sacrements.

Première onction
La première onction fait entrer le fidèle parmi les membres de l'Eglise. On la reçoit qu'une fois dans sa vie, généralement quand on est nouveaux-nés mais aussi adulte converti.
Dans le premier cas, il faut obligatoirement avoir un parrain ou une marraine, qui jurera à la place du fidèle. Ils seront important dans la vie du fidèle, car ils seront comme de seconds parents, surtout si ces derniers venaient à mourir (ce qui n'est pas rare).
Le sacrement consiste à déposer de l'huile sainte sur le front du fidèle en formant la croix triple tout en récitant les psaumes des livres sacrés.
Les adultes s'agenouillent devant le prêtre alors que les nouveaux-nés sont portés par leurs parents.

le Mariage
Le mariage consiste à unir devant Dieu un homme et une femme dans le but de procréer la nouvelle génération. Il repose sur le mythe du Triple où pour être complet, un homme doit être accompagné d'une femme (et inversement) et avoir des enfants.
Lors de la cérémonie, souvent l'occasion d'une grande fête, le couple prononce ses vœux de fidélité devant témoins.

Les prêtres prêchent sans cesse l'importance du mariage aux fidèles, mise à part pour les membres de l'Eglise et des Ordres Sacrés, le célibat est abhorré par les saintes écritures et ne pas être marié avant ses 25 ans est considéré comme une grande honte.
L'adultère est puni par l'Eglise, autant chez les hommes que chez les femmes.
L'homosexualité et autres déviances sont très mal vu, et le niveau de tolérance change à travers les ages et les contrées. Les déviances sexuelles peuvent être parfois punis de mort.

La dernière onction
C'est la même cérémonie que la première onction. Cette fois, elle est administrée aux mourants, aux malades et pestiférés. Elle consiste à rappeler la foi du fidèle avant son entrée au Paradis.
Généralement, compte tenus de l'état du fidèle, c'est le prêtre qui se déplace à son domicile.
Il est possible, lorsque le prêtre arrive trop tard, d'accomplir la dernière onction sur le cadavre.

Les 3 psaumes sacrés
Les 3 psaumes sacrés sont les 3 phrases saintes à réciter 3 fois par jour, le matin au levé, le midi avant de manger puis le soir avant de se coucher.
Les fidèles s'agenouille face au soleil, les yeux clos, puis récite les 3 psaumes sacrés en murmurant, auxquelles il peut rajouter des demandes personnelles. Ensuite, il fait le signe de la croix triple en se touchant le front puis la poitrine à gauche et à droite.
Le premier psaume rappelle la place du Triagrammaton dans le cosmos.
Le deuxième demande à Dieu sa protection et sa miséricorde.
Le dernier remercie Dieu et ses Anges.
Ils sont à réciter dans la langue liturgique, l'ancien dialecte chémèshe, qui n'est plus que parlée par les membres de l'Eglise. La plupart des gens ne font alors que répéter phonétiquement des phrases qu'ils ne comprennent pas, même s'ils sont censés savoir ce que les psaumes racontent.

La prière commune
Au moins une fois par semaine, le fidèle doit participer à la prière commune dans un lieu de culte dirigé par un prêtre. La prière commune est là pour rappeler à Dieu l'engagement de la communauté et pour racheter la mauvaise conduite de certains fidèles qui ne réciteraient pas tous les jours les 3 psaumes.
Le prêtre récite à haute voix les psaumes et chante des passages des Cantos, accompagnés de choeurs et des fidèles.
Après la prière, il en profitera pour partager aux fidèles les nouvelles du moment, le résultat des conciles, les bulles du Prima, les annonces du Seigneur local, l'avancement de la Croisade...etc.

Fêtes religieuses
La calendrier apostolique est rempli de fêtes religieuses.
Chaque ville et village possèdent ses propres fêtes, souvent en rapport avec le Saint protecteur de la région. Mais il existe aussi plusieurs fêtes universelles.

L'Accession : c'est la principale fête des apostoliques. Elle honore l'arrivée des Apôtres sur les côtes de l'Occident. Elle est fêtée le 25 décembre où les fidèles s'offrent des cadeaux en famille, dansent et chantent toute la nuit.
Dans les églises, une grande messe est organisée à minuit, heure d'arrivée des Apôtres.

L'Agonie : c'est la fête des morts. A l'origine, c'est un fête païenne, que l'Eglise a reprit dans son calendrier. Pendant une nuit blanche, on y honore les morts par des prières, des fleurs, des danses et des chants. La fête se déroule dans les cimetières.
Elle est fêtée le deuxième jeudi du mois d'Aout.

La fête de l'unité : cette fête célèbre l'unification des Eglises par le Premier Concile et la création de l'Eglise Octodoxe. Elle est fêtée le 25 mars.
On y décore les églises par des fleurs, des peintures et des guirlandes, puis on y chante toute la nuit jusqu'à tard. Les prêtres y sont particulièrement honorés.

La Toussaint : cette fête honore tous les saints et saintes de l'Eglise, par des prières et des grandes messes. Chaque village organise des danses et des chants.
Elle se déroule le 1 novembre.

Branches
Octodoxie
En arrivant en Occident, les Apôtres se divisent pour fonder plusieurs Eglises.
Au fils du temps et de la distance qui les sépare, ces Eglises vont peu à peu prendre des chemins différents, avec des liturgies et des dogmes différents.
Le Premier Concile de 212 réunira les chefs des principales Eglises. Son but sera de réunir ces Eglises sous un même dogme et d'unifier le culte.
Il aboutira à la création de l'Eglise Octodoxe, c'est à dire des 8 Eglises, et à la reconnaissance de l'ordre des Primas, les chefs légitimes des Eglises.
Dans un même temps, le Premier Concile condamna les Eglises ne se soumettant pas au Dogme unique, les déclarant hérétiques.

L'Eglise Octodoxe va peu à peu mettre en place l'organisation de la religion : le canon des Cantos, la liturgie, les sacrements, le calendrier des fêtes, la hiérarchie au sein de l'Eglise et la reconnaissance de la prédominance des conciles.
Elle va créer un clergé puissant qui lui permettra de dominer ses concurrents et d'asseoir sa domination sur tout l'Occident. Elle combattra férocement les hérésies, créant l'inquisition qui condamnera au bûcher ceux qui s'écarteraient du dogme.

Aujourd'hui, l'Eglise Octodoxe comprend la très grande majorité des Apostoliques.

Hérésies
Le Premier Concile déclara hérétique tous mouvements ne se soumettant pas au dogme.
Dans un premier temps ces hérésies furent nombreuses. Mais l'action de l'inquisition mit un terme à bon nombre d'entre elles.

Les hérésies se distinguent de l'Eglise Octodoxe par leur reconnaissance des textes qui forment les Cantos, par l'observance des sacrements ou par la désobéissance au clergé.
Au cour du Xéme siècle, un grande hérésie touchera principalement les campagnes, refusant l'autorité toujours plus dure du clergé : l'Autodoxe.

Autodoxie
L'Autodoxie est née du rejet du clergé par la population, qui juge les clercs corrompus et éloignés des préceptes des Apôtres. Par extensions, elle rejette le dogme Octodoxe, les sacrements et le canon des Cantos.
Les membres de l'Autodoxie veulent libérer les croyants de l'Eglise, en leur permettant de pratiquer leur culte seuls, sans le dogme Octodoxe qui les écrase.

L'Autodoxie a envahi les campagnes au cour du Xéme siècle, favorisé par la crise, ce qui a engendré une grande chasse à l'hérétique par l'inquisition.
De grands procès, pas toujours justifiés, se sont terminés par de nombreux bûchers.
Les Autodoxes sont systématiquement persécutés par les autorités religieuses, pourchassés et exterminés.
De nombreux Autodoxes se sont exilés en Terre Sainte pour échapper à l'inquisition, et le Royaume du Levant est en proie à l'hérésie.
Apostolisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rex Bellator :: Encyclopédie :: Encyclopédie générale-